LEGUMES AUTORISES

Les légumes présentent de nombreux avantages dans le cadre d’un régime hyperprotéiné, ils sont même indispensables au bon fonctionnement de la méthode pour perdre du poids efficacement.
Ils aident à augmenter le bol alimentaire et à maintenir le travail du tube digestif. Les légumes autorisés évitent la constipation grâce aux fibres et ils sont souvent riches en vitamines, potassium et oligo-éléments.
Pendant la phase active, certains légumes peuvent être consommés à volonté, d’autres légumes trop riches en hydrates de carbone, notamment les légumes racine qui contiennent du sucre sont à consommer modérément, enfin quelques légumes sont à éviter absolument pour ne pas ralentir ou stopper la cétose.

Légumes autorisés à volonté en phase active :

Crus ou cuits, sans matières grasses.

Asperge, blettes, brocolis, aubergine, céleri branche, céleri-rave, champignon, chou vert, chou chinois, chou-fleur, concombre, cornichon, courgette, endive, épinard, fenouil, oseille, poivron vert, pourpier, radis, salade (frisée, laitue, mâche, cresson, scarole, batavia, etc), pousses de soja fraîches.

Légumes autorisés en quantité limitée durant la phase active :

50 à 200g par journée soit l’équivalent d’un bol.

Artichaut (feuilles), cardon, chou rouge, chou de Bruxelles, germe de soja, haricots verts extra fins, navet, pâtisson, poireau, poivron rouge, pissenlit, salsifis, tomate (une par jour).

Les légumes non autorisés en phase active:

Betterave, cœur de palmier, cœur d’artichaut, carotte, maïs, oignon, potimarron, potiron, petit pois, pois gourmand et radis noir

Assaisonnement :

On peut assaisonner les légumes autorisés pour un régime hyperprotéiné avec du sel, du poivre, de la moutarde, du jus de citron, des aromates et toutes les herbes du potager.

Cuisson :

Il est important de cuire les légumes de façon à ne pas altérer leur teneur en vitamines et oligo-éléments si précieuse au cours d’un régime minceur.
La cuisson à la vapeur est une cuisson de légumes à l’étouffée avec de la vapeur d’eau ou avec les vapeurs enrichies d’un bouillon aromatisé.
La cuisson à l’étouffée est une cuisine en vase clos qui provoque une sudation des matières grasses tout en conservant les nutriments.
La cuisson en papillote est une forme de cuisson à l’étouffée où les légumes accompagne leur propre jus et absorbent les aromates mis dans la papillote.